Stage à Bordeaux du 2 au 4 mars.

Stage pluvieux, stage heureux. Je pense que Armelle, la courageuse organisatrice se souviendra longtemps de sa séance du samedi en pointillés. Elle a du rentrer sa jument au box puis ressortir une dizaine de fois pour avoir un contenu de séance correct. Toutes les 10mn, une averse de grêle interrompait à nouveau la séance. Techniquement cependant elle a fait un très bon stage. La jument change bien de pied maintenant et j'aimerai à présent l'aider à améliorer l'expression dans son trot rassemblé. Le swann, le joli entier anglo arabe de Béatrice m'a beaucoup étonné, et montré à nouveau à quel point un cheval se souvient de ce qu'il a intégré auparavant. En effet, Je vais à Bordeaux depuis un peu moins d'un an, et j'ai monté ce cheval pour la 3ème fois en 1 an. La 1ère fois c'était pour améliorer l'obéissance aux jambes, ou plutôt la susciter, le cheval se retenait en effet très fort, et il fallait déployer beaucoup d'énergie pour simplement marcher au pas. La seconde fois, environ 3 mois après, dès que je suis montée, Le Swann est parti franchement en avant, et restait dans une allure de façon quasi autonome, sans que l'on doive entretenir en permanence. J'avais alors cherché à obtenir la souplesse de la nuque, une réponse plus fine aux mains afin qu'il ne soit pas "contre" la main, ça a été assez long et assez difficile, mais à la fin sa locomotion était libérée et son dos fonctionnait. Je l'ai donc monté pour la 3ème fois pendant ce stage. Dès que j'ai pris mes rênes il a cédé, et la réponse aux jambes et aux mains était rapide et aisée. Il était exactement comme si je l'avais monté la veille. J'ai donc commencé un peu de travail latéral et obtenir plus d'énergie, et donc d'expression dans les changements de pied.

Le stage s'est terminé par une demi journée chez Jean Luc Fautras avec des séances intéressantes avec 3 chevaux différents.