Finale coupe du monde Lyon

J'ai eu la très grande chance de faire partie des bénévoles dans l'organisation de la finale coupe du monde qui s'est déroulée à Lyon la semaine dernière et en début de cette semaine (la finale jumping s'est courue hier après midi). C'était une expérience formidable, inoubliable. J'ai eu l'occasion de cotoyer les meilleurs cavaliers mondiaux d'obstacle et de dressage pendant 6 jours. Tout d'abord, au niveau des cavaliers, j'ai pu constater que beaucoup savaient qu'ils m'avaient déjà vue et me saluaient donc en me croisant. Franchement, ça peut paraitre bête, mais le fait que des cavaliers tels que Isabell Werth, Anky Van Grunsven, Patrick Kittel et bien sûr Edward Gal me saluent de façon chaleureuse me fait très plaisir. L'entraineur Hollandais Wim Erns savait qu'il m'avait déjà vue et m'a demandé où (chez les Bartels bien sûr !) et Edward Gal m'a même fait un clin d'oeil en sortant d'une warm up ; ) sympa ! Les cavaliers d'obstacle je n'en parle même pas parce que je les connait grâce à Domi depuis bien plus longtemps.

A coté de ça, je suis totalement transparente aux yeux de notre représentante de la FFE Emmanuelle Shramm. Je l'ai vue à quelques soirées à Saumur ou nous n'étions pas 150, j'ai passé un long moment dans la maison des cavaliers Français aux Jeux Olympiques de Londres où elle était aussi, nous étions environ 8 dans cette pièce et j'ai aidé à mettre en place le cocktail, pour lequel nous étions une cinquantaine un peu plus tard, elle ne m'a même pas adressé un regard, je l'ai croisée pendant plusieurs jours à Vidauban puis à Lyon sans qu'elle fasse ne serait ce qu'un hochement de tête, ne serait ce que par politesse comme on fait en croisant des gens même qu'on ne connait pas dans tout ces concours. En fait, dire bonjour même aux gens qui ne vous paraissent pas importants ça me parait être la base de la communication et de la convivialité. Mais bon, nous ne devons pas avoir les mêmes bases. Je voulais lui dire, mais même en passant à 10cm de moi dans un couloir elle se débrouille pour avoir le regard qui passe par dessus, et ne jamais croiser le mien. Comme je n'avais pas que ça à faire, je lui dirait la prochaine fois que je la croiserai quelque part... A Caen ?... Ceci dit, Kamel m'a dit qu'il ne trouvait pas ça étonnant de cette personne. Quand on voit comment se comportent  tous les "grands" instances de la FEI, cavaliers, entraineurs...l'attitude de notre propre fédération me laisse songeuse. Sans oublier que Marc Boblet, cavalier représentant la France était le seul cavalier à n'avoir ni entraineur national ni selectionneur national pour l'aider et le soutenir, alors même que cette finale était en France ! Incompréhensible !!!!

Revenons au sport. J'ai eu la très grande chance d'accompagner les cavaliers de dressage au cocktail du maire à la mairie de Lyon. ça m'a permis d'avoir des contacts privilégiés avec ceux qui sont venus, et j'ai eu par exemple des discussions techniques très intéressantes avec l'américain. Parler anglais, quel bonheur, quelle liberté ! J'ai regardé toutes les warm up. J'ai constaté que le mercredi, qui n'était pas une warm up officielle, tous les cavaliers de dressage (mais je n'ai pas vu Helen Langehanenberg ce jour là) détendaient en ldr (low deep and round) ce qui n'était pas toujours le cas les autres jours pour les détentes devant le public. J'ai axé mes observations cette fois ci sur les mains, position et actions, et j'ai filmé des cavaliers de CSO et de dressage afin de vous préparer une vidéo sur ce sujet prochainement. Avant cela je vous proposerai une vidéo sur les spectacles autour du concours ( JF Pignon, Lorenzo, la garde républicaine...) et un peu plus tard un sujet sur Carl Hester. En parlant de Carl Hester, c'était une grande émotion de cotoyer Charlotte Dujardin et Valegro, je pense n'avoir pas loupé une foulée de ce couple magnifique durant ces jours.

Pour finir, bien que j'aurai des anecdotes pour parler pendant des jours, j'ai été assez surprise des notes d'ensemble des free style de la finale coupe du monde dressage. Les avez vous suivies ? Si les aspects techniques n'étaient pas discutables, j'ai été surprise, si ce n'est choquée par les notes artistiques des 3 premiers cavaliers. De toute évidence, la hiérarchie doit être respectée, quelque soient les efforts de créativité proposés dans le reprise en musique. En effet, Edward dont beaucoup de personnes ont aimé la musique et la chorégraphie a eu une note artistique entre 87 et 90 %, pendant que Helen dont j'ai trouvé que la musique était sans caractère et créativité, comme pas mal de personnes que j'ai croisé, a eu 95 % et Charlotte 99 % !!!! Incroyable ! Comment vont ils noter si elle fait mieux ?

Réponse aux jeux équestres mondiaux ?

Lydie.k