Le physiologiste partie 2

Cette vidéo montre une partie de la réflexion et du cours du physiologiste passionnant Jarco Dun, qui fait des interventions régulières à l'académie Bartels durant les stages.

 

Il s'agit d'un ajout qu'il a fait à sa première intervention synthétisée dans l'article " le physiologiste partie 1"

 

Les photos des attitudes ont été prises uniquement pour illustrer ce qu'il voulait dire, avec un cheval qui n'est pas un cheval de dressage, et montrent donc des attitudes que l'on peut rencontrer régulièrement.

Il s'agit juste de donner des points de repères afin d'amener chacun à réfléchir sur les points forts ou faibles des attitudes que l'on peut être amenés à voir ou à demander.

2 notions de cet exposé me paraissent particulièrement importantes.

 

- Le fait de ne pas chercher la rondeur dans les  premières cervicales mais arrondir toute l'encolure, car si on n'a pas d'impact sur les C4 à 7 , on n'a pas d'impact sur le garrot, donc le dos, donc le rein... On le sent bien monté lorsqu'on est guidé par quelqu'un qui maitrise ce sujet mais je n'en connaissais pas la réèlle explication, évidente effectivement puisqu'elle vient de la forme même de l'encolure.

 

- Le fait que dans la même attitude visuelle, alors que le cheval a la nuque à la même place, l'encolure à la même hauteur, même longueur... Le cheval peut être dans un schéma musculaire de flexion (attitude juste, il laisse "tomber" souplement son encolure en soutenant la base, la partie inférieure, sous l'encolure est détendue, "molle" )  ou un schéma musculaire d'extension ( rien ne change de place mais psychologiquement il commence à se durcir, pense à s'ouvrir et entame par le durcissement parfois imperceptible de la partie inférieure de son encolure, la contraction de son garrot, dos et rein).

 

  Lydie.k  03/05/2012