Un stage avec Andy Booth - partie 1 travail à pied -

Il s'agit ici de quelques extraits du stage avec Andy Booth que j'ai eu la chance de pouvoir suivre avec mon cheval.

J'avais proposé aux cavaliers qui montent avec moi d'y participer également, et, en auditeurs ou avec leurs chevaux ils sont nombreux à avoir suivi cette journée. Ils m'ont tous dit à la fin du stage, que finalement le vocabulaire et les points clés leurs étaient déjà familiers, car ils les entendaient régulièrement dans leurs cours.Je suis heureuse qu'ils aient fait cette constatation, car je m'efforce d'intégrer mes notions en équitation éthologique à mon enseignement, et je pense que celà est indissociable.

Pour ma part, si j'étais déjà familiarisée avec les bases de l'équitation éthologique, j'ai entendu pour la première fois et intégré dans mon vocabulaire une notion que j'ai beaucoup aimé parce que je trouve qu'elle veut dire beaucoup de choses  " laisser gagner "

Elle intègre pour moi une notion importante, le cheval a gagné non pas parce qu'il a évité l'action demandée comme c'est le cas parfois, mais bien parce qu'il a réussi à trouver le  "bouton stop" de l'homme, parce qu'il a eu la capacité de trouver comment faire stopper le stimulus. C'est un système gagnant - gagnant.

Si l'équitation éthologique parait à première vue en regardant une telle vidéo si simple à appliquer, c'est qu'elle s'appuye sur un raisonnement terriblement logique, pour le cavalier comme pour le cheval. Il n'en demeure pas moins que le timing est une notion longue à acquérir, que le dosage d'une pression ou d'un inconfort demande du tact et de l'habitude et que le nombre de situations différentes que l'on peut rencontrer nécessite d'être encadré par un professionnel si l'on veut progresser de façon efficace .

 

Lydie.k paru le 30/09/2012