Le trot allongé partie 2

Si vous n'arrivez pas à visionner cette vidéo directement sur le site, retrouvez la directement sur youtube chaine LydieKa. Vous avez également une autre source vidéo au bas de la page qui passe mieux sur certains périphériques.

Voici la partie 2 de l'étude du trot allongé d'après sa définition.

Pour préparer ce sujet, j'ai visionné probablement des centaines de vidéos de trot moyen et de trot allongé. j'ai aussi soigneusement décortiqué la différence entre les vidéos de trot espagnol et celles de trot allongé lorsque le rythme est lent. Je n'y ai pas vu de réelles similitudes, le mécanisme de propulsion, d'amplitude et de fonctionnement de dos étant très différent. J'ai choisi de ne pas l'illustrer dans la vidéo, car il m'aurait alors fallu pour être très claire le même cheval au trot espagnol et au trot allongé, et je n'ai pas trouvé de tels exemples. J'ai également beaucoup de respect pour les cavaliers qui dressent leurs chevaux au trot espagnol, et j'ai eu un peu peur en utilisant leur image que des personnes critiquent la justesse de leur mouvement alors que ce n'était absolument pas l'esprit de ce sujet.

Au sujet des remarques parfois entendues par rapport à l'étirement du cadre dans le trot allongé par rapport au trot rassemblé, j'ai posé la question à des cavaliers et entraineurs de très haut niveau, et à des juges internationaux parce que je voulais être sûre de bien comprendre pourquoi on ne voit effectivement pas les chevaux de haut niveau s'étirer visiblement dans leur encolure, alors qu'on peut le voir fréquemment à petit niveau, et que mon entraineur me demande toujours de laisser passer l'encolure vers l'avant lorsque je demande plus d'amplitude. J'ai notamment posé la question à Tineke Bartels, qui, passionnée répond toujours avec beaucoup de précisions, et j'ai eu la chance de suivre les épreuves du CDI d'Equita Lyon aux cotés de Jan Bemelmans, qui très simple d'abord également, a répondu avec beaucoup de détails et de gentillesse aux plus bêtes de mes questions. ( J'ai souvent besoin de poser les questions de base aux différents entraineurs pour tester ma compréhension, entendre éventuellement divers avis, et m'assurer que mes racines sont solides. )

J'ai compris que si le cheval fonctionne réellement avec son dos, et accepte de porter du poids sur son arrière main lorqu'il se propulse, son balancier, et donc l'encolure reste proche de son centre de gravité. Les variations de longueur d'encolure sont alors existantes mais modestes. Le cheval peut alors se déplier uniquement s'il a énormément de force, car s'il se déplie trop il perdra la possibilité de propulser sa masse sur un dos souple. Il perd alors son rythme et précipite. Cela ne veut pas dire que le cadre ne s'allonge pas, mais le cadre est la distance entre la pointe de la fesse et la pointe de l'épaule, et le terrain couvert. Le cheval devrait se juger au trot rassemblé et se méjuger au trot allongé. C'est ce qui permet de dire que le cadre a augmenté.

Le trot allongé est un des mouvements où j'ai très rarement vu la note 10, ce qui montre bien à quel point il présente une réelle difficulté et à quel point il est généralement perfectible.

 

Lydie.k