Nouvelle notation des free style ou reprises libres en musique

Voici un compte rendu de l'une des interventions du global dressage forum 2013, dont le sujet était la nouvelle notation de l'une des notes d'ensemble des reprises free style, ou reprises en musique de niveau grand prix.

Le but de cette modification est de rendre le jugement plus efficace, plus objectif et plus transparent pour les cavaliers, le public et les juges.

Cette modification touche uniquement la note de "difficulté, prise de risque" où le juge doit apprécier si le cavalier a pris des risques techniques, en présentant un programme montrant des transitions difficiles techniquement, des mouvements difficiles à enchainer, ou des répétitions de mouvement représentant une difficulté. Il doit également tenir compte de la bonne exécution ou non de ces difficultés, préférant un tracé plus simple et bien réussi à un choix de difficultés important mais non maitrisé. 

La commission qui a travaillé sur ce projet a donc du définir de façon très claire ce qui était considéré comme difficile et ce qui ne l'était pas et établir un catalogue listant ces difficultés.

Le risque de ce catalogue mis à disposition des cavaliers était d'arriver à un système où ils additionneraient les plus grosses difficultés pour cumuler des points supplémentaires sans grande logique technique, artistique, et éducative pour leur cheval.

 


 

Les différentes difficultés ont été classées selon 5 "familles" : Les mouvements, les transitions, les combinaisons, les lignes, les répétitions de mouvements.

Le juge doit donc appréhender le mouvement dans son contexte de difficulté et non pas que en tant que mouvement isolé.

Chaque difficulté se verra accorder un coefficient de difficulté sous forme de bonus positif ou négatif selon si le mouvement était réussi ou non.

Par exemple une double pirouette créditera la note de difficulté de + 0,3 points si elle est réussie, et fera baisser cette même note d'ensemble de 0,3 points si elle était ratée. Une transition arrêt / passage vaudra + ou - 0,5 points etc...

Les points de difficultés seront ajoutés pour chaque note au dessus de 6, et seront retranchés pour chaque note égale ou inférieure à 6.

Avant la compétition, le cavalier composera son programme à l'aide d'un programme dédié, en cliquant sur ses difficultés chronologiques

Par exemple : Transition galop / arrêt, arrêt, transition arrêt / trot allongé, trot allongé, transition trot allongé / trot rassemblé, appuyer à droite, appuyer à gauche, appuyer à droite (répétition...), appuyer à gauche (répétition), transition trot rassemblé / passage, passage etc...

La reprise reste enregistrée dans le site et le cavalier peut la modifier quand il le désire. Il n'indique pas le tracé.

Le cavalier pourra montrer plus de créativité en prenant des idées dans le catalogue mis à sa disposition.

Le cavalier copiera sa composition sur une clé USB qui sera remise à l'organisateur en même temps que sa musique.

Les juges disposeront de ce programme lorsqu'ils jugeront le cavalier, et rempliront donc directement les cases chronologiquement en suivant ce qui leur est indiqué. L'ordinateur calculera directement les points techniques et la note de difficulté, prise de risque. Le juge pourra faire varier cette note de difficulté de + ou - 0,2 s'il considère que certaines difficultés ont été mal prises en compte. La marge subjective sera donc très étroite.

Le juge n'aura plus qu'à définir les notes de : rythme, énergie et élasticité / Harmonie entre cavalier et cheval /Chorégraphie. Utilisation de la piste. Créativité / Musique et interprétation de la musique

On attends de ce système plus de transparence, plus de confiance dans le jugement, plus de simplicité pour le juge qui connait le "floor plan" à l'avance, plus de facilité pour le commentateur qui peut parfois annoncer une difficulté à l'avance pour attirer l'attention du public...

 

 

Lydie.k