Nicole Uphoff et Rembrandt 1988

Ce couple mythique a marqué l'histoire du dressage. Jamais auparavant une reprise n'avait montré tant de maitrise de l'équilibre tant longitudinal que latéral,  tant de propulsion, une telle facilité à déplier le cadre puis le rassembler de façon si fluide.

Tout le monde a admiré alors l' élasticité, le rebond, la légèreté de Rembrandt. Ce couple m'a fait et fait toujours rêver.

Pourtant, Nicole Uphoff a été la première cavalière de dressage à être critiquée par un magazine allemand pour son usage de la méthode " low deep and round " dans le travail de fond de Rembrandt, méthode déjà utilisée depuis 1970 par des cavaliers d'obstacle allemands.

Observez toutefois la perte de rebond dans le travail latéral (appuyers) qui montre une technique dans ce mouvement différente de celle utilisée au même moment par Margitt Otto Crépin et par la majorité des cavaliers depuis, ainsi que le pas qui pourrait être plus relaxé.