La demi pirouette au pas

Vous trouverez dans la vidéo ci dessous des conseils pour réussir à monter une demi pirouette au pas

Les aides et conseils pour le demi tour autour des hanches le cheval "regardant venir ses hanches" sont les mêmes que pour la demi pirouette. Le mouvement est seulement moins serré, et  commence généralement sur la piste pour terminer en rejoignant la piste par une diagonale.

Les aides : pour une demi pirouette à gauche ou un demi tour autour des hanches à gauche. Rassembler le pas, c'est à dire raccourcir la foulée en conservant activité rythme et décontraction de manière à ce que le cheval se grandisse, soit plus "compact" . Préparer en cintrant avec la jambe gauche au centre sans que le cheval évase son tracé ou s'échappe à l'extérieur (la jambe droite est isolée mais n'intervient pas, la rêne droite régulatrice, la gauche décontracte). Il ne s'agit que d'une "tendance" à aller vers la droite qui prépare le pli interne et s'assure de l'activité du postérieur gauche. Vous devez sentir les 2 postérieurs aller vers vos 2 mains, ils ne doivent s'échapper ni à l'intérieur ni à l'extérieur. Les épaules peuvent être légèrement à l'intérieur. Quand vous êtes prêts, ou à la lettre demandée, entamer le 1/2 tour, en regardant où vous voulez aller, c'est à dire en général vers la hanche gauche, en tournant votre buste qui emmènera les 2 épaules.La main extérieure emmène les épaules sans empêcher l'incurvation à gauche, il est parfois utile d'ouvrir la main gauche pour conduire les épaules vers la gauche (tout dépend du cheval et de la façon dont il est dressé, mais souvenez vous qu'une action de main trop forte ou sur un cheval rigide a une action indésirable sur les hanches). Immédiatement, dès que vous entamez le demi tour des épaules, contrôlez le corps du cheval vers la gauche à l'aide de votre jambe droite isolée. Rien ne doit s'échapper vers la droite. Votre jambe gauche n'est plus indispensable, car elle serait contradictoire avec la demande de déplacement de votre cheval vers la gauche demandée par votre jambe droite. Elle doit cependant restée positionnée, et prête à intervenir ponctuellement si vous sentez que le postérieur gauche perd son rythme. Mais souvenez vous que dès que vous utilisez 2 aides contradictoires, vous désensibilisez votre cheval à une des 2, voir aux 2. Dès que le cheval arrive dans l'axe désiré, terminer le mouvement de façon claire en redressant l'encolure et le corps en repartant vers l'avant, les 2 jambes ensembles. 

Conseil aux enseignants : Ce mouvement est souvent compliqué à faire sentir aux élèves. Au début, ils ont tendance à vouloir utiliser trop leurs mains ce qui fait chasser la hanche extérieure ou ils perdent le contrôle du mouvement, le cheval se dépêche de tourner et s'échappe dans ses hanches. Je leur apprends donc à sentir leurs 1ers pas en partant de l'arrêt, sans flexion, tourner 2 ou 3 foulées comme si on voulait démarrer une cession à la jambe puis stopper de nouveau. Quand le cavalier arrive à contrôler foulée après foulée il a suffisament conscience du fonctionnement du corps du cheval et peut monter le mouvement complet sans s'arrêter. Le cavalier doit comprendre qu'il a besoin du contrôle du côté extérieur et de celui de la vitesse. Rajouter le pli intérieur ensuite est rarement un problème s'il sait décontracter son cheval sur la rêne intérieure.

 

Pour écrire ce sujet, je me suis servie de diverses sources, principalement les conseils de Tineke Bartels, mais aussi d'autres entraineurs, et des précisions demandées à plusieurs juges.

 

Lydie.k